«

»

Mai 20 2017

Accueillis à coup de flèches et d’écrevisses

Quand les 700 espagnols de la flotte de Mendana, un Capitaine Espagnol qui rêvait de christianiser le Pacifique, se sont installés à Nendo (qu’ils ont baptisés Santa Cruz), ils se sont fait recevoir à coup de flèches, et de malaria ! Après quelques mois, ils n’étaient plus que 100 à piteusement arriver à retourner à Acapulco…
Pour notre part, l’accueil s’est beaucoup mieux passé. Lola s’est très rapidement fait des copines à terre, qui lui ont appris à frire les bananes, les patates douces, faire du pudding de… de quoi d’ailleurs ? Timéo et Mael, quant à eux, se sont fait embarquer dans une pêche nocturne au harpon avec une équipe de solide gaillards locaux, revenus la barque pleine, ce qui nous a permis un beau repas d’écrevisses.
La santé des vieux parents se porte mieux, Soizic ne suinte plus, et Matthieu arrête (un peu) de se plaindre.

Donc pour éviter les bordées de flèches (est-ce un signe, mais c’est un arc qu’à fabriqué pour Timéo un papa local), il est temps de partir.

Cap au Sud, vers le Vanuatu. On ne sait pas trop quelle île encore, ça dépendra de la météo. Au passage, peut être nous arrêterons-nous à Vanikoro, île connue des navigateurs français pour avoir été le lieu du naufrage de La Boussole et de l’Astrolabe, navires de l’expédition La Pérouse, fin 18ème. La aussi, 200 marins au départ, 100 environ périssent dans le naufrage, les autres se réfugient à terre, et meurt tous. Oui, TOUS. Les locaux disent qu’ils sont partis en barque… Mouais… mon œil. Ils les ont bouffé ouais! Les deux épaves ont été retrouvées, mais aucun cadavre nulle part. Il ne reste qu’une trace de leur passage, une plante locale qui s’appelle « Cassoulet » !
Ca donne pas forcément envie de s’y arrêter…

Donc 2, 3 ou 4 jours de traversée devant nous.

(8 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Patrick Guicherd

    Et super si vous allez mieux. Un de mes rêves depuis longtemps est d’aller aux Vanuatu.
    Profitez-en bien, et ayez une pensée pour moi.
    Plein de bises

  2. lebeau

    bien si vous allez mieux,les écrevisses paraissent plus grosses que celles de Brière bisous de tous les deux

    1. Matthieu

      tellement grosses qu’on les a pris pour des langoustes au départ !

  3. Labouret Jean bernard

    Sympa le petit bateau derrière vous, l’Ais est en panne où vous êtes devenu sourd ou étiez saoul?????
    La bise et si ça peut te consoler, il faut souffrir pour être beau. J’en sais quelque chose!

  4. Raymond Ames

    Matthew, do all the people that you encounter on htese islands speak French or another language?

    1. Matthieu

      French ? Come on Raymond, French is only spoken by delicate and over cultured people… No, here, they speak… english !
      Well, in fact, since we left India, we were surprised to me nearly no english speaking people in Philipinnes ans Indonesia. But in PNG, Solomon and Vanuatu, they speak very good english.
      And here, in Vanuatu (we just arrived today), that was a french colony till 1980, they also speak some french !
      Soon, i am sure we will find a boulangerie…

  5. Marc

    Je t’invite à visiter le musée maritime à Nouméa où tu pourras voir un visage reconstitué d’un des marins de Lapérouse à partir d’un crane retrouvé.
    Je viens de libérer le corps mort que je vous réserve. Si vous arrivez après le 5 juin, c’est Coco qui vous accueillera, je serai en France.

    1. Matthieu

      Salut Marc,
      Super de se sentir attendus. 6 Juin… pas gagné. Non, impossible même. Tu reviens quand ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *