Archives de la Catégorie : France

Nov 05 2016

Triste Escale

Oui, je dois admettre que notre silence fut, cette fois, très long, trop long.

Nous sommes arrivés en France fin Mai, pour ce qui devait être, comme chaque année, une joyeuse escale française, trois mois de plaisirs sous le soleil plus doux que nos tropiques habituelles.

Des retrouvailles familiales, toujours émouvantes, toujours très fortes. Comme chaque année, nous étions prêts à passer de merveilleux moments.

Mais le 22 Juillet, tout à basculé, avec le décès de ma (Matthieu) maman. Décès survenu très brutalement, en 2 jours, des suites d’une septicémie foudroyante. Nous nous baladons sans encombre au 4 coins du monde depuis 13 ans, et c’est au fin fond de la Bretagne que se tapissait le streptocoque maudit qui emporterait une partie de ma joie de vivre. Ma mère, en pleine santé quelques jours avant, naviguant, débroussaillant, jardinant avec les enfants, bref, menant, comme toujours, son petit monde d’une main ferme.

Ma mère a été de toutes nos escales. Au Mexique, au Panama, aux Galapagos, aux Marquises, à Tahiti, en Inde, en Thaïlande, aux Philippines… Toujours à nos côtés, que ce fut pour son aide logistique et administrative ou bien sûr, son amour inconditionnel, elle était comme un 6ème membre de l’équipage. Ce décès a représenté un choc au cœur de l’été, au  cœur de nos vies, au cœur de notre voyage.

Sans entrer dans le détail, nous avons vécu une seconde partie d’été assez douloureuse. Nous avons prolongé notre séjour en France pour régler les démarches administratives, ce qui fut pour les garçons l’occasion de retourner à l’école, au collège pour Lola, pour leur plus grande joie. Enfin des copains à gogo, et un rythme scolaire moins soutenu.

Les vacances de la Toussaint furent l’occasion de recevoir, à Verouri, la maison de ma mère, une palanquée de cousins-cousines. Cette maison dont elle avait fait un terrain de jeux et d’accueil merveilleux de générosité. Les cousins y ont réalisé une vidéo que je dédie à ma Maman et à sa joie de faire plaisir.

 

Nous voici désormais à la veille de repartir sur Katali. Les cœurs sont apaisés, les douleurs s’estompent, et même s’il y a désormais un grand manque dans ma vie, celui-ci donne d’autant plus l’envie de profiter de chaque journée de découverte, de chaque moment de partage, de chaque seconde de bonheur.

Demain Samedi, nous nous envolons vers Davao, aux Philippines, ou Katali nous attend sagement. Il nous faudra y terminer les habituels travaux de remise en marche, puis cap sur le Raja Ampat, en Indonésie, au moins jusqu’en Février.

Nous espérons recevoir de vos nouvelles à tous, et vous promettons de tout faire pour vous en donner le plus possible.

A très bientôt

 

Juil 29 2015

Bonheurs

C’est la fin de 2 mois de vacances en France, 2 mois de pur bonheur, 2 mois en famille, entre amis, 2 mois de promenade, de rires, de St Félicien, de petit chablis, de blanquette de veau, et de kilos en trop.Timéo_Kuala

2 mois de vacances aussi pour les enfants, après une année du CNED bien remplie, vacances mises à profit pour pratiquer le cheval, le vélo, l’escalade, le judo, même de la voile, et bien sûr, dévorer des quatre quart à la confiture de mûres du jardin.

Lola_Kuala2 mois pour se remettre d’une année chargée en navigations, en visites à bord, en émotions et en bonheurs. Nous en avons profité pour faire un article dans « Multicoques Magazine » Hors-Série grande croisière, qui retrace nos 12 ans de promenade. Vous pourrez le trouver ici, bien que nous vous conseillons bien sûr son achat en kiosque.

Mael_KualaEt nous voici sur le chemin du retour, en escale aéroportée à Kuala Lumpur, en route pour Katali que nous retrouvons dans quelques heures.

Beaucoup de bonheurs en ligne de mire, avec la venue d’une famille au grand complet dans quelques jours, puis de la sœur de Soizic avec mari et enfants… une rapide reprise des habitudes nautiques.

Soizic_KualaMais en attendant, pour toute la famille, c’est découverte de l’aéroport de Kuala Lumpur et de ses accueillants canapés…

Juin 09 2015

Culture, saucisson, et froid de canard

IMG_5917Une semaine en France, et toujours vivants ! Malgré les embouteillages, le froid Sibérien (on est tombé à +13°C, imaginez !), les infos déprimantes, les OGM, les radars et le bon vin, nous profitons à fond de la France.

IMG_5914Tandis que Katali, solidement amarré à Terengganu, patiente en solitaire, nous courrons profiter de ce qui nous manque le plus au bout du monde.

Paris fut l’occasion de faire un petit plein de culture pour nos petits sauvages, avec le Musée de la Musique (très chouette), la Fondation Louis Vuitton (magnifique), L’expo Lascaux, le Planétarium, une visite de RTL ou travaille la tata. L’occasion aussi de revoir la famille, grands parents gâteux bien sûr, tonton musicien, tata étudiante, et les amis, dont les enfants, étrangement, grandissent autant que les nôtres._DSC5142

Puis, ce fut le départ vers la Bretagne (ouaaaaaaa, Maman, regarde, le train il a 2 étages… ouaaaaa, trop cool) et ses icebergs. Parce que la Bretagne, c’est bien gentil, mais c’est soit chaud (enfin bon, je dis chaud pour pas vexer mes ancêtres) et gris, soit merveilleusement bleu, et froid (oui, là, j’assume, froid. De 16h à 11h, ça fait long). Ca laisse quelques heures pour de superbes balades à vélo qui manquent tant aux enfants, du badminton, complexe à pratiquer sur le trampoline, et surtout, primordial, éviter la plage.

IMG_5912Etrangement, les enfants n’ont pas réclamés d’aller se baigner, et on a toujours pas vu la mer… ils semblent préférer les apéros au coin du feu (bien oui, on fait du feu dans la cheminée au mois de Juin, faut nous comprendre aussi…)

Donc, des vacances sans faute pour le moment.

Août 04 2014

Breizhouthaïs

Nous y voilà. Quelques heures de vol, et nous passons des odeurs de papayes vertes à celle de la crêpe au beurre, de la chaleur tropicale à la fraîcheur (bon, ok, la chaleur relative) de la côte Bretonne, de l’apéro aux cajous pimentées à un moins léger apéro saucisson-foiegras-apéricube-champagne-curly, de la baie de Phuket à 29°C, à l’eau semi décongelée de la baie d’Audierne (oui, les irréductibles vous dirons qu’à marée haute, on gagne 1°C, c’est de l’intox !).

Vol tranquille de 11h de Bangkok à Paris, ou les parents indignes que nous sommes scotchent leurs bambins devant 10h42 de dessins animés (oui, c’est faisable), et s’abreuvent pendant ce temps de mignonnettes de Porto. A Paris, c’est un vrai déluge digne de la jungle de Bornéo qui nous attend, ce qui n’atténue pas la chaleur de nos retrouvailles avec la famille parisienne, Stan, Ségo, Charlotte.

IMG_0758Dès le lendemain cap sur la Bretagne en TGV (pour nos petits marins, c’est l’aventure). Il y fait très beau (comme d’habitude), une température que l’on qualifiera de clémente, et nos vacances françaises débutent sous les meilleures auspices.

Les enfants dévalisent les coffres à jouets de la maison de leur Mamgoz, et remontent le train électrique du Papa, qui, après 30 ans de repos dans ses caisses à démarré au quart de tour (bravo lego !) pour le plus grand bonheur de Timéo.train_lego

Tout ça pour dire que l’on sera un peu silencieux durant les semaines à venir. Pas sûr que nos récits de vacances bretonnes vous dépaysent autant que nos aventures tropicales. Mais promis, si le moindre douanier finistérien nous regarde d’un air louche, si un pécheur du Guilvinec nous manque de respect, ou si nous parvenons à casser la direction de la Peugeot 208 et à la réparer à coups de trombones, on vous tiens au courant immédiatement.