Archives de la Catégorie : Papouasie Nouvelle Guinée

Vidéo

Vidéo :Première mondiale, une mouche en plongée !

Nous voici à Kieta, sur l’île de Bougainville, en Papouasie Nouvelle-Guinée. 140 miles de traversée avalés plus rapidement que prévus puisque les prévisions météo à 5 nœuds de vent se sont avérées 25 nœuds en dessous de la réalité.
Enfin, nous revoilà au coeur de la civilisation, on peut enfin acheter des patates (douce hein, faut pas rêver !), et des oignons !

Nos explorateurs en herbe ont quand à eux, réalisé une première mondiale, une expérience scientifique audacieuse qui changera certainement notre façon d’aréhender la survie dans l’espace : faire plonger une mouche drosophyle à 30 mètres de fond !
Retrouvez le reportage étonnant de cet exploit :

Avr 04 2017

Temps gris à Green Islands

Nous avons abordé les Green Islands sous les derniers instants de soleil. Depuis, c’est temps breton (bon, avec 20°C de plus quand même !), c’est à dire grains alternant avec grisaille. Au moins, on use pas la crème solaire pour une fois.

Nous sommes mouillés dans ce paisible atoll, ou l’activité principale des habitants et le ramassage des concombres de mer (oui, vu la combativité de ces mollusques , il faut bien parler de ramassage). Une fois séchés, ces affreuses bestioles sont envoyées et dévorées par, devinez qui : bein oui, les Chinois !
Comme partout par ici, les habitants sont très curieux de nous voir vivre, et passent de longs moments dans leur pirogue, à quelques mètres de l’arrière de Katali, à nous observer. C’est aussi pour nous l’occasion de les reluquer aussi, et de constater qu’ici, le port du slip ne semble pas obligatoire avant 15 ans. Du coup, Mael se sent très à l’aise !
Du coup nous aussi, bien à l’aise, prévoyons de rester en ces eaux paisibles quelques jours et pourquoi pas, de faire valser les slips (enfin les nôtres, entendons-nous bien !

Mar 22 2017

L’île des mantas hermites

Et hop, 500km plus loin, nous voici à Hermit Island, dont l’origine du nom reste mystérieuse. Ou alors, il vient des nombreuses mantas qui ont décidés de s’y retirer ! Car à peine avions-nous le nez sous l’eau que nous sommes tombés sur 5 raies mantas en train de se faire nettoyer la gueule par des petits poissons.
Elles restent à tourner en rond autour d’une patate de corail, pendant que les petits poissons virevoltent autour.

Et du coup, nos petits enfants à nous se sont mis à virevolter autour aussi (sans toutefois tenter de leur rentrer dans la bouche pour la nettoyer).

Hé bé, ils étaient en manque de natation, les voilà gâtés !